Ouvrir et casser un mur porteur : mode d’emploi

Un mur porteur a comme rôle principal de soutenir une bonne partie de la structure d’un habitat. Il  est fortement recommandé de faire une demande d’autorisation au préalable avant d’entamer tous travaux de démolition d’un mur porteur.

Un gros travail, un enjeu de taille

Généralement épais d’une quinzaine de centimètres, il tient un rôle important  dans le maintien de la maison.  Une famille décide souvent de casser un mur porteur pour permettre un meilleur agencement de son espace intérieur, c’est-à-dire pour une surface plus ouverte. Seulement, ouvrir et casser un mur porteur fait parti des travaux de gros œuvres qui nécessitent plus qu’une réflexion. La stabilité structurale est fortement mise en jeu. Il ne s’agit pas uniquement de budget, mais surtout de techniques et de savoir faire pour garantir la sécurité du logement ainsi que de son entourage.

Les démarches à suivre

Pour gagner de la place ou plus de luminosité, il y a certaines obligations auxquelles il faudra se plier : la soumission d’un rapport constitué éventuellement d’un état de lieu au syndic pour la copropriété ou d’une déclaration au service d’urbanisme à la mairie pour un logement individuel. Puisque la démolition fait face à beaucoup de risques, il est nécessaire de faire intervenir une entreprise professionnelle avec des techniciens spécialisés et qualifiés. Ainsi, que ce soit pour permettre l’aménagement d’une cuisine américaine ou l’ajout d’une ou plusieurs ouvertures, quelques conditions sont nécessaires. Côté budget, l’établissement de différents devis auprès des artisans peut être d’une grande utilité. En effet, les propositions techniques rattachées à ces derniers  permettent de voire réellement les détails à réaliser.

Faite appel à de vrais  professionnels

Reconnaitre un mur porteur est une tâche assez difficile, même si parfois l’épaisseur de ce dernier semble être un paramètre déterminant. L’appel aux services d’un architecte qualifié d’un bureau technique semble être la meilleure solution avant toutes démolitions. En effet, avec des études au préalable, les risques d’une instabilité structurale sont minimes. Quoi qu’il en soit, avant toute démolition, il est nécessaire de sécuriser le mur porteur en l’étayant : il s’agit d’installer  des bastaings, un linteau en béton armé  ou des étais métalliques. C’est après seulement qu’il est possible de démolir le mur ou d’effectuer les changements. Pour un abattement total, il est même indispensable d’installer des poutres de support. En fait, le choix dépend entièrement de l’architecture du bâti. Voilà pourquoi il est nécessaire d’avoir l’avis de vrais professionnels.

Comment rénover le plancher de sa maison ?
Aménagement d’un studio : les erreurs à éviter